Proposition d’une méthode de repérage des postes de travail potentiellement exposant aux nano-objets, leurs agrégats ou agglomérats dans les entreprises mettant en oeuvre des nanomatériaux manufacturés - Ineris - Institut national de l'environnement industriel et des risques Access content directly
Journal Articles Archives des Maladies Professionnelles et de L'Environnement Year : 2015

Method for identification of workstations concerned with exposure to nano-objects and their aggregates and agglomerates in companies dealing with engineered nanomaterials

Proposition d’une méthode de repérage des postes de travail potentiellement exposant aux nano-objets, leurs agrégats ou agglomérats dans les entreprises mettant en oeuvre des nanomatériaux manufacturés

Abstract

Purpose of the study. To develop an operational method for identifying workers potentially exposed to manufactured nano-objects and their aggregates and agglomerates (NOAA) and assessing their potential exposure in frame of epidemiological surveillance program EpiNano. Method. The method was developed by a multidisciplinary working group. It consists of a company visit guided by a standardized tool "Field technical logbook". This tool enables assessing a set of parameters necessary for identification and characterization of workstations concerned with NOAA exposure, namely a detailed description of tasks and processes, personal and collective protection equipment, NOAA characteristics before and after transformation and other exposure surrounding conditions. The method was tested in ten companies. After each visit, all information collected in the logbook was computerized via a friendly-using application. A pdf copy of data was sent to the company along with proceedings of the visit listing workstations classified as concerned with NOAA exposure, for verification and validation. Results. All proceedings were validated. Among 53 workstations. observed during all the visits, 30 (57 %) were classified as concerned with NOAA exposure, namely workstations dealing with NOAA synthesis, sampling, transfer and functionalization. In private companies, there were 60 % of workstations classified as concerned with NOAA exposure versus 54 % in public companies. Numerous parameters were likely to determine the exposure classification, particularly humidity and dustiness of the NOAA powders. The assessment of these parameters might be useful for all companies since it also serves in implementing exposure control banding. Conclusion. This simple and non-instrumental method (without aerosol sampling and measurements) was developed for epidemiologists but could be useful to all occupational health actors in the field of nanotechnology.
Objectif : Proposer une méthode opérationnelle pour identifier les travailleurs potentiellement exposés aux nano-objets manufacturés, leurs agrégats et agglomérats (NOAA) et caractériser leur exposition potentielle dans le dispositif de surveillance épidémiologique EpiNano. Méthode : La méthode a été conçue par un groupe de travail pluridisciplinaire. Elle repose sur une visite d’entreprise, guidée par un outil intitulé carnet d’observation technique (COT). Il permet de relever, dans un ordre logique, des éléments nécessaires au repérage et à la caractérisation des postes exposants, notamment les procédés mis en œuvre, l’aéraulique des ateliers, les équipements de protection, les caractéristiques des NOAA à l’entrée et à la sortie du poste, les conditions de leur manipulation, de la tenue du poste et de sa maintenance. La méthode a été testée au sein de dix entreprises. À l’issue de chaque visite, un compte rendu de mission listant les postes potentiellement exposant aux NOAA était envoyé à l’entreprise visitée. La copie des informations informatisées du COT était jointe au compte rendu pour vérification et validation. Résultats : L’ensemble des comptes rendus des missions a été validé. Parmi les 53 postes observés, 30 (57 %) ont été classés potentiellement exposant, notamment les postes de synthèse, d’échantillonnage, de transfert et de fonctionnalisation des NOAA. La proportion de postes de travail potentiellement exposant aux NOAA était de 54 % dans les entreprises privées et de 60 % dans les entreprises publiques. De nombreux paramètres semblent déterminants dans le classement d’un poste de travail, notamment la pulvérulence et la teneur en humidité des NOAA. La connaissance de ces paramètres peut également servir dans l’application de l’approche de gestion graduée du risque, et par conséquent être utile à l’entreprise. Conclusion : Cette méthode simple et non instrumentale (sans prélèvement et sans mesure de l’aérosol) conçue pour des épidémiologistes pourrait servir à l’ensemble des acteurs en santé et prévention au travail impliqués dans la gestion des risques liés aux nanomatériaux.
No file

Dates and versions

ineris-01854102 , version 1 (06-08-2018)

Identifiers

Cite

I. Guseva Canu, S. Ducamp, L. Delabre, S. Audignon-Durand, C. Ducros, et al.. Proposition d’une méthode de repérage des postes de travail potentiellement exposant aux nano-objets, leurs agrégats ou agglomérats dans les entreprises mettant en oeuvre des nanomatériaux manufacturés. Archives des Maladies Professionnelles et de L'Environnement, 2015, 76, pp.329-336. ⟨10.1016/j.admp.2014.12.013⟩. ⟨ineris-01854102⟩

Collections

INERIS CEA INVS
56 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More