Vêtements de travail et équipements de protection individuelle. Propriétés antistatiques et critères d'acceptabilité en zone ATEX - Ineris - Institut national de l'environnement industriel et des risques Access content directly
Journal Articles Cahiers de Notes Documentaires - Hygiène et Sécurité du Travail Year : 2012

Work clothing and personal protective equipment in an ATEX zone: antistatic properties

Vêtements de travail et équipements de protection individuelle. Propriétés antistatiques et critères d'acceptabilité en zone ATEX

Abstract

Explosion risk assessment specifically involves considering the antistatic properties of work clothing (WC) and personal protective equipment (PPE), which may be used in explosible atmospheres (ATEX). Static electrical discharges from this equipment are indeed likely to constitute an inflammation source for an ATEX gas/vapour or dust. There are separate regulations and standards on ATEX and PPE, so a study was conducted by INRS in cooperation with INERIS. Laboratory tests (based on current standards and additional experimental method) were conducted to assess the difficulty of evaluating the dissipation properties of WC and PPE. Analysis of the results reveals that current operating procedures and requirements are insufficient for overall antistatic characterisation of a WC or PPE. Not only the design (seams, pockets, logos, etc.), but also the nature and thickness of layers worn beneath the equipment play a preponderant part in dissipating electrical charges. Similarly, wear and repetitive washing cycles have a negative impact on initial performance. The long-term aim is to be able to stabilise a method and its related criteria to allow overall validation of the equipment for use in an ATEX zone.
L'évaluation du risque d'explosion implique notamment la prise en compte des caractéristiques antistatiques des vêtements de travail (VT) et équipements de protection individuelle (EPI) pouvant être utilisés dans des atmosphères explosives (ATEX). Les décharges d'électricité statique issues de ces équipements sont en effet susceptibles de constituer une source d'inflammation pour une ATEX gaz/vapeur ou poussière. Les réglementations et les normes relatives aux ATEX et aux EPI étant distinctes, une étude a été menée par l'INRS, en collaboration avec l'INERIS. Des tests en laboratoire (selon les normes actuelles et selon une méthode complémentaire expérimentale) ont permis de mesurer la difficulté d'évaluer les propriétés dissipatrices des VT et EPI. L'analyse des résultats fait ressortir que les modes opératoires et les exigences actuels ne sont pas suffisants pour la caractérisation antistatique d'un VT ou EPI dans son ensemble. La conception (coutures, poches, logos...) mais aussi la nature et l'épaisseur des couches portées sous l'équipement jouent un rôle prépondérant sur la dissipation des charges. De la même manière, l'usure et les cycles de lavage répétitifs ont un impact négatif sur les performances initiales. L'objectif à terme est de pouvoir stabiliser une méthode et les critères associés permettant de valider l'équipement dans sa globalité pour une utilisation en zone ATEX.
No file

Dates and versions

ineris-00963426 , version 1 (21-03-2014)

Identifiers

  • HAL Id : ineris-00963426 , version 1
  • INERIS : EN-2013-428

Cite

Florian Marc, Benoît Salle, Mohamed Boudalaa, Yannick Ollier. Vêtements de travail et équipements de protection individuelle. Propriétés antistatiques et critères d'acceptabilité en zone ATEX. Cahiers de Notes Documentaires - Hygiène et Sécurité du Travail, 2012, 227, pp.19-27. ⟨ineris-00963426⟩

Collections

INERIS
178 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More